Skip to content

Catégorie : PLIE des Sources

L’habit ne fait pas le Prince

PrinceVous arrivez un peu cabossé par des mois de recherche d’emploi,
Votre ennemi principal, c’est la solitude,
C’est horrible de rester chez vous à traîner d’une pièce à l’autre.

Allez vers les gens et parlez avec eux,
N’y allez pas en ayant la pression,
En tremblant et en demandant du boulot,
Vous devenez pathétique.

Parti sans CV, vous êtes plus léger,
Les mains dans les poches, le nez au vent,
Vous rencontrez des gens,
Vous ne savez jamais d’où va sortir l’opportunité.

Et en même temps, vivre une vraie vie où il faut se nourrir,
Sans pour autant dire « Oui » à tout,
« Oui » n’est pas le roi de votre vie,
« Oui » ne commande pas votre vie.

Le rationnel c’est comme un habit de banquier,
Que l’on veut passer à la Vie,
Mais la Vie n’a pas d’habit.

Ce n’est pas l’habit qui fait le Prince.

Groupe « Sagesses de vie »

Laissez un Commentaire

La Source des Femmes

Le groupe multiculturel était exclusivement composé de femmes aujourd’hui. L’occasion de parler de la recherche d’emploi et des préjugés qui ont la vie dure.

Je suis retoucheuse-couturière,
J’aime beaucoup mon travail mais c’est difficile,
« En France, vous jetez vos vêtements ! »

J’ai peur d’aller travailler chez les particuliers,
Je ne veux pas avoir de problèmes,
« S’il vous plaît, rangez vos objets de valeur ! »

La France est très fière de son taux de natalité à 2,1 enfants,
Mais elle discrimine là-dessus,
« Quel âge ont vos enfants ? »

J’organise le mode de garde avec mon mari,
S’il n’est pas d’accord, c’est la grève du lit 🙂
« Vos enfants sont faits, ils ne sont plus à faire ! »

Tout est chamboulé dans ma tête,
Je tourne en rond et je veux devenir comptable par la force des choses ,
« Mais vous avez fait des études d’ethno-sociologie ! »

Quand la RH a cent-cinquante CV à trier,
Mon âge ou mon absence de diplôme partent à la poubelle,
« Vous n’avez pas le profil ! »

Il est beaucoup plus difficile d’avoir le profil que la compétence,
Le profil est un portrait-robot, c’est dramatique,
« Un mouton à cinq pattes qui vous élimine ! »

Mon premier atout est de savoir utiliser le bouche à oreille, le réseau,
Chacun d’entre nous connaît entre 50 et 100 personnes qui à leur tour…
Un cri de fierté de l’Humanité, face au grand système automatique des offres et des profils !!!

Groupe « Sagesses de vie »

Laissez un Commentaire

Lève-toi

Ce qui est dramatique en recherche d’emploi, c’est de vous enfermer chez vous, d’arrêter d’être en relation avec d’autres personnes, de glisser vers la déprime, de commencer à vous dire que c’est de votre faute au sein d’un système culpabilisateur, de penser du mal de vous-même. Ne laissez pas l’isolement entrer dans votre vie !

Aujourd’hui, j’ai retrouvé le groupe multiculturel. Nous avons renégocier son histoire dominante de « chômeur longue durée » par « porteur de projet ». Les projets que vous réalisez sont les projets que vous portez dans votre cœur. Ne vous laissez pas voler vos rêves, sinon vous deviendrez des fantômes. Si vous êtes assez fort, l’Univers mettra tout en oeuvre pour vous aider !

Je n’arrive pas à me lever le matin
Et mes enfants me disent :
« Maman, Papa, lève-toi
Et tu danses avec nous sur la musique »
Garde bien cette Energie

Je n’arrive pas à me lever le matin
Et les copains, copines, me disent :
« Mon ami, lève-toi
Et tu vas te promener, courir et respirer »
Garde bien la Santé

Je n’arrive pas à me lever le matin
Et Dieu me dit :
« Femme, Homme, lève-toi
Et tu accomplis ta mission sur Terre »
Garde bien la Foi

Je n’arrive pas à me lever le matin
Et ma famille me dit :
« Ma sœur, mon frère, lève-toi
Et tu vas finir par y arriver »
Garde bien l’Espoir

Je n’arrive pas à me lever le matin
Et je me dis à moi-même :
« Toi, la vie ne peut pas te donner tout ce que tu veux
Mais tu vas lutter grâce à Energie, Santé, Foi et Espoir »
Garde bien la main sur la Marmite*

*Référence à un proverbe : « Il n’y a pas une chose que la Marmite n’ait jamais préparée. »
Autrement dit : à chaque difficulté, il y a une solution 🙂

Groupe « Sagesses de vie »

Laissez un Commentaire

Garder l’espoir d’un avenir meilleur

Nous savons comment faire quand le moral est en baisse et quand les nuages envahissent le ciel de notre vie. Ce texte a été écrit à partir de nos sagesses de vie héritées de nos ancêtres, inspirées par les textes sacrés, offertes par l’innocence de nos enfants aux mains ouvertes dont les regards sont comme des rivières qui emportent au loin les mauvais jours et abordent les nouveaux rivages de l’avenir.

La famille :
Ma famille m’aide à garder l’espoir.
L’affection de mon fils, de ma fille
De mes enfants
De mes sœurs
Danser avec mes enfants
Pour évacuer le stress

Les bons moments :
Faire les boutiques
Écouter de la musique
Avoir de l’argent, pour le moral
C’est fantastique
Faire la cuisine
Grignoter
Les bons restos
Les sorties
Se promener avec mon copain
Donner du temps aux autres
Relativiser les problèmes
Faire le ménage
Quand tout est en ordre
Ça fait du bien
Faire du sport
Regarder des matchs
Me permet de m’évader
Et d’oublier
Quand il fait beau
Que le soleil brille
Je sais
Qu’on va s’éclater

La religion :
Moi je lis le Coran
Moi je fais une petite prière
Moi j’écoute de la musique religieuse africaine
Je trouve dans la Bible
Des paroles de réconfort :
« rien n’est impossible à celui qui croit,
je crois à ta parole
et je peux surmonter toutes les difficultés,
quelle que soit leur grandeur »
Je garde l’espoir en Dieu
S’il y a des épreuves
C’est que je dois les passer

Les sagesses des ancêtres :
Je suis née pour vivre
Même si la vie
Ne peut pas donner
Tout ce que nous voulons.
Je fais tout ce que je peux
Pour arriver à ce que je veux
Et si je ne peux pas
J’arrête
Je ne suis pas venue
Accompagner les autres,
Je dois travailler
A accomplir
Ma mission sur la terre
Si les autres ont une voiture,
Un appartement,
Une société,
Moi aussi je peux avoir toutes ces choses là
Avant de mourir
Car comme le dit le proverbe
« Il n’y a pas une seule chose
que la marmite
n’ait jamais préparée »

Groupe « Sagesses de vie »

Ce très beau texte de recettes de vie a été écrit par Pierre Blanc-Sahnoun, et inspirera le terme « Narrative Kitchen » lors de la cérémonie définitionnelle du 1er octobre.

Laissez un Commentaire

Les galériens

Je suis italien né au Maroc. Ça ne m’a jamais trop posé problème à part quelques mauvaises plaisanteries à l’école, les fastidieuses demandes d’extraits d’acte de naissance à Nantes, la mauvaise orthographe de mon nom, l’obligation de franciser mes deux prénoms même si certaines administrations me prénomment encore « Fabrizio Angelo », les cinq années d’enquête pour être naturalisé français, la perte de ma double-nationalité italienne lorsque j’ai choisi de faire mon service militaire pour la France, … ça va… ça va encore mieux quand on est blond aux yeux bleus. Je n’y avais jamais trop repensé, insouciant de ma « chance » jusqu’à ce que je participe tout récemment à la création d’un groupe multiculturel de recherche d’emploi pour une association qui accompagne les personnes en grande difficulté. J’étais là le premier jour pour accueillir les dix personnes présentes. J’ai eu honte en écoutant les récits de ce que réserve nos traditions de recrutement aux hommes et femmes d’origine et de culture étrangère… des histoires de problème qui les conduisent à « déguiser » leurs noms et prénoms.

J’ai fait des pas de la maison jusqu’ici.
Je viens de l’Algérie, de la Biélorussie, du Cameroun, du Gabon, du Madagascar, du Maroc, de la Mauritanie, de l’Afrique du Sud, …
Je suis un homme ou une femme française qui cherche à s’intégrer dans la société française.
Pourtant, lorsque je rentre dans une pièce, on dirait qu’il y a un ou une extra-Terrestre.
Et je galère pour trouver du travail.

L’Etat ne fait rien. Pôle emploi est le premier à discriminer.
Mon diplôme n’est pas reconnu en France, il ne m’a pas aidé à trouver du travail.
Et donc voilà… j’ai décidé de changer de métier.
Et je galère pour trouver du travail.

C’est à EUX de faire le premier pas, c’est EUX les premiers à donner des numéros.
« Ne mettez pas votre nationalité sur votre CV, ni votre nom de jeune fille ou nom marital. »
Mon fils s’appelle Shemir à la maison… et Loïc à l’école.
Et je galère pour trouver du travail.

Mais on a démarré des conversations que j’ai envie de continuer 🙂

Groupe « Sagesses de vie »

Laissez un Commentaire
©  Fabrice Aimetti  •  AIDER LE CLIENT À CONSTRUIRE UNE AUTRE HISTOIRE IDENTITAIRE  •