Skip to content

Catégorie : Blog

Quand la musique donne

Je suis en train de traduire un article passionnant de David Denborough : « L’écriture de chansons communautaires et les pratiques narratives ».

Je fais une pause en allant faire des courses, et j’en profite pour jeter un coup d’oeil au dernier numéro de la revue mensuelle « Management » dans laquelle Pierre écrit ses billets acidulés sous la rubrique « Conseils d’un vieux guerrier ».

Je fais comme d’habitude en prenant une photo de la page concernée pour la lire tranquillement chez moi. Et là, je découvre qu’il fait ses adieux au lecteur pour rejoindre une compagne « fidèle, patiente et loyale », la musique !

C’est l’occasion pour moi de remercier Pierre qui, en 2017, a décidé de me confier l’atelier n°6 – documentation poétique – un défi pour plein de raisons !

Il m’a fallu du temps pour prendre la succession (?) et pas mal d’interrogations pour enseigner la poésie et la musicalité dans les pratiques narratives.

Et un jour, j’ai eu le déclic. C’était le 27 octobre 2019, le jour de mes 50 ans, j’ai décidé de faire officiellement entrer la musique dans ma vie. Pierre attend depuis 50 ans de la rejoindre, moi je l’accueille dans ma vie à l’âge de 50 ans, d’abord avec un harmonica, puis depuis quelques mois avec un ukulele. J’espère avec impatience pouvoir connecter mon apprentissage de la musique à travers ces instruments aux pratiques narratives.

Un jeune troubadour ?Je me souviendrai toute ma vie de cette interprétation de la « Chanson des Survivants » par Pierre lors de l’atelier documentation poétique (à l’époque c’était un atelier approfondissement, comme la déconstruction) du 15 avril 2014.  Déjà à l’époque, il nous parlait des « Narrative Songs » inventées par David Denborough, et du voyage qu’il avait fait en 2010 avec David et Cheryl White au Rwanda dans le cadre de l’association Ibuka (Souviens-toi).

Un jour peut-être, je pourrais dire « I’m a narrative song writer ».

Pierre, un jour peut-être, on la fera cette masterclass « Le pouvoir des chansons ». Il suffira de trouver des praticiens narratifs qui acceptent de venir avec leurs instruments. Il suffira de trouver des praticiens narratifs un peu rêveurs, un peu fous, avec un « tropisme mélodique ». Il suffira d’un signe ?

P.S. : j’écris cet article en écoutant l’album « The Piper at the Gates of Dawn » [pɪŋk flɔɪd].

Comments closed

Lancement d’un groupe de pairs narratifs

Bienvenue aux praticiens narratifs ! J’ai décidé de lancer un groupe de pairs narratifs. Le premier rendez-vous en ligne de ce groupe de pairs aura lieu le samedi 16 janvier de 9h30 à 12h00 et sera consacré à l’Externalisation. Le groupe est volontairement restreint et homogène – 7 praticiens préalablement formés dans une école – pour permettre l’expression de chacun. Donc, il ne s’agit ni d’une séance de supervision, ni d’une séance de découverte, ni d’une formation flash. Il s’agit d’une opportunité de se réunir régulièrement sur la base du volontariat pour pratiquer et discuter sur sa pratique. L’intention de ce groupe de soutien est de créer de la solidarité et de favoriser la rencontre au sein de notre communauté francophone. Le tout avec simplicité, convivialité, plaisir et un peu d’humour 😀

Lien pour s’inscrire

Leave a Comment

Moi, coach, 50 ans

2011
A 42 ans, il jouait à l’apprenti sorcier
En accompagnant vers l’agilité
Sans savoir ce qu’il faisait
C’était le petit-fils d’un cordonnier
Et il a décidé de changer sa vie

2012
A 43 ans, il a pris plume et encrier
Pour retourner à l’université
Apprendre à (s’)accompagner
Entre gris clair et gris foncé
Et il a décidé de changer sa vie

2013
A 44 ans, il a croisé un sorcier
Qui l’a aidé à faire le pas de côté
Pour écouter et regarder
L’autre, exotisé avec fraternité
Et il a décidé de changer sa vie

2014
A 45 ans, il a choisi de parrainer
Des jeunes rejetés par la société
Pour entrevoir des possibilités
Au-delà des routes bien balisées
Et il a décidé de changer sa vie

2015
A 46 ans, il a choisi de visiter
Les lieux qui enferment la dignité
Au milieu des jugés et re-jugés
Pour recueillir des rêves de liberté
Et il a décidé de changer sa vie

2016
A 47 ans, il a choisi de racheter
Et gérer sa société bien endettée
Il y a passé des soirées
A libérer ses histoires préférées
Et il a décidé de changer sa vie

2017
A 48 ans, il a fini de shadower
Dans cette école de cabossés
Il a commencé à enseigner
Avec le respect de ses aînés
Et il a décidé de changer sa vie

2018
A 49 ans, il a commencé
A s’affûter cent fois sur le métier
A (enfin) comprendre ce qu’il voulait
A déplumer et retraiter son perroquet
Et il a décidé de changer sa vie

2019
A 50 ans, bien arrivé à la moitié
Il accompagne décomplexé
En créant des espaces de sincérité
Au sein de collectifs en non conformité
Et il a décidé de changer sa vie

2020
A 51 ans, je commence à vibrer
Aux sons d’un blues oublié
En croisant un harmonica confiné
Je réapprends à jouer et à (m’)écouter
Et je continue à changer la vie

2021
tournage en cours

1 Comment

Opération 4×4 de l’EMCC France

Je viens de rejoindre l’opération 4×4 de l’EMCC France sur ma région Nouvelle-Aquitaine. C’est une opération de solidarité à destination des professionnels de santé et de l’action sociale, pour leur permettre de bénéficier individuellement de 4 séances de coaching offertes, assurées par des coachs professionnels expérimentés et supervisés de l’EMCC France, qui proposent d’accompagner bénévolement chacun jusqu’à 4 personnes, durant toute la période de confinement. N’hésitez pas à y faire appel si vous avez envie de recharger vos batteries, prendre du recul sur ce que vous avez vécu, clarifier vos idées et vos émotions, parler pour régler vos tensions relationnelles, sortir de votre isolement, etc. Il suffit de prendre rendez-vous sur la plateforme : https://emcc-france.reservio.com/ et un coach recruté spécifiquement pour cette opération vous rappelle pour démarrer votre accompagnement.

Parce que vous vous dépensez sans compter pour nous tous, nous vous accompagnons et prenons aussi soin de vous.

Leave a Comment

Stage Conte les 7 et 8 octobre avec Martine Compagnon

Amoureux.se des histoires ? Envie de les partager ?
En deux jours, le 7 et 8 octobre, venez sauter le pas !

Vous racontez déjà ? Partagez votre façon de faire avec de nouveaux partenaires…
Vous débutez et frémissez à l’idée de vous lancer sans le support d’un texte ? Nous vous proposons un décollage en douceur, avec échauffement, boussole et matelas d’atterrissage !

Nous partagerons notre temps entre échanges collectifs, exercices en groupe, travail en duo ou trio sur les contes choisis, présentations et retours…

Le stage est proposé pour un groupe de 8 personnes, maximum 10.
Choisissez à l’avance un ou deux contes, si possible traditionnels, qui vous plaisent et qui vous serviront de base d’exercice. Un conte court, de 6 à 8 minutes, peut être parfait pour débuter.

Logistique et inscription :

  • Le lieu : 141 avenue Montaigne 33160 Saint Medard en Jalles.
  • Les dates : 7 et 8 octobre 2019
  • Les horaires : 9h30-12h30 et 13h20-17h30
  • Le tarif : frais pédagogique 185€ + 10 à 12€ PAF
  • Contact et inscription : contact@ekilibriz.fr

Martine Compagnon :

martine-bd 2Consultante et facilitatrice, Martine intervient dans des entreprises du CAC 40 ou des entreprises de Service Public : séminaires sur-mesure, formations, accompagnement d’équipes et coaching individuel. En parallèle, elle intervient auprès d’associations, de lieux d’accueil, de services sociaux, comme conteuse, écrivaine publique de poèmes de vie, ou accompagnatrice. Coach certifiée par l’Académie du Coaching. Passionnément formée aux pratiques narratives à la Fabrique Narrative.

1 Comment

Je ne vous parlerai que d’elles

Tout commence en 2012
Recruté par un génie de brousse barbouze
J’entre dans une forêt d’histoires
Et le barbu patmol me sort du purgatoire.

J’entre dans une Fabrique de potes
Entre Bordeaux et Paris
L’impression d’être la mascotte
Et d’avoir enfin trouvé un abri.

Je ne vous parlerai que d’elles.

Elle est la petite-fille d’un montreur d’ours
Avec elle, je m’embarque pour un voyage
Tel un Peter Pan qui traverse les nuages
Je n’ai plus peur des secousses.

Je ne vous parlerai que d’elles.

Elle a trois noms de séjour
M’entoure de son oeil d’amour
Pour découvrir mes forces
Et graver mes fines traces sur l’écorce.

Je ne vous parlerai que d’elles.

Elle m’emmène dans une odyssée
Et comme un Robinson
Je passe le seuil d’au-delà de la prison
Je redeviens viZible quand lui disparaît.

Je ne vous parlerai que d’elles.

Triste qu’elle ait choisi de partir
Elle m’a appris ma générosité
Hissé sur ses sourires
A coeur ouvert et en toute amitié.

Je ne vous parlerai que d’elles.

Elle m’apparaît comme un griot
Mon perroquet ne s’en laisse pas conter
A son contact, il se transforme en porte-manteau
Je pense qu’elle est ma soeur cachée.

Je ne vous parlerai que d’elles.

Elle est à moitié sorcière Maure
C’est une passeuse de mots
Qui a attrapé un souffle au corps
Elle a pour moi la douceur d’une Mère.

Je ne vous parlerai que d’elles.

Je suis sidérée par sa capacité à se révolter
Sa jeunesse contre ce vieux monde en délire
Elle met son grand manteau de fous rires
Et a besoin de ses deux mains pour marcher.

Je grandis et m’élève grâce à ces elles.

2 Comments

Narrative Rwanda 2020

Rwanda 2020
Crédit image : Caroline Tsiang

« Nous, praticiens narratifs francophones, sommes ravis d’avoir le projet d’aller au Rwanda, le pays aux mille collines, pour la prochaine conférence internationale sur la thérapie narrative et le travail communautaire organisée par le Dulwich Centre et SOS Rwanda à Kigali du 10 au 14 août 2020. Les praticiens rwandais ont une longue histoire de contributions dans le domaine des pratiques narratives. Les praticiens d’Ibuka (l’association nationale rwandaise des survivants du génocide) ont commencé à s’engager dans la thérapie narrative et les idées de travail communautaire il y a plus de dix ans. Leur travail est présenté dans Travailler avec les souvenirs à l’ombre du génocide. Cette conférence présentera le travail varié des praticiens rwandais auprès des enfants et des familles, des thérapeutes narratifs et des travailleurs communautaires de différentes parties du monde ! »

J’ai créé un site dédié à la préparation de l’événement : Narrative Rwanda 2020

Leave a Comment

Atelier d’écriture par Isabelle Gaillard (Eté 2019)

Isabelle est une amie. On parle des ami-es quand ils ou elles font des trucs sympas 🙂

Elle propose le temps d’un week-end (samedi et/ou dimanche, sur la journée ou 1⁄2 journée) de venir vivre l’expérience d’écrire la vie, la vôtre ou celle de quelqu’un d’autre. A partir de consignes (propositions, questions ouvertes…), vous pourrez vous familiariser avec l’écriture du vécu.

Lieu : Audenge, au bord du bassin.

Dates : 20-21 juillet, 27-28 juillet, 3-4 août, 10-11 août 2019.

Prix par personne pour 2 jours (10 heures) : 75 €

Contact : isa.gaillard@wanadoo.frisabellegaillard.com

 

 

Leave a Comment