Skip to content

Catégorie : PLIE des Sources

Chômage des seniors, une autre histoire possible

Ce magnifique livre de Pierre Blanc-Sahnoun et Téha Galliano est à double voire triple usage :

– une déconstruction tout en finesse de nos traditions de recrutement, des techniques d’infiltration pour devancer le marché voire des techniques d’exfiltration parce qu’on n’est pas obligé de tout accepter à n’importe quel prix,

– une reconstruction de la fierté et de la dignité du senior par le biais de sessions collectives (et individuelles) mise en lumière par les magnifiques documentations poétiques de Téha et Pierre, l’émotion comme un véhicule tout-terrain sur ce territoire impitoyable et à peine respectueux qu’est la recherche d’emploi,

– une animation narrative proposée par Pierre qui donne littéralement tout le matériel nécessaire sur le fond et la forme pour les professionnels du domaine, il décrit même comment le dispositif a évolué dans le temps ; tout en faisant les liens et les rappels nécessaires concernant l’approche narrative et sa terraformation par des travailleurs sociaux australiens et néozélandais.

Ce n’est pas tous les jours qu’un Sensei dévoile et délivre autant son savoir-faire et son expérience… un livre que je conseille à tous les seniors en devenir, aux professionnels de la relation d’aide et notamment à tous les praticiens narratifs.

Pour le commander, c’est chez l’éditeur L’Harmattan.

2 Commentaires

Court métrage pour relier des vies

Le PLIE des Sources m’a convié à la présentation du film concernant l’accompagnement du groupe Diversité Culturelle (souvenez-vous de mai à octobre 2014).

Guillaume FavreauLe réalisateur, Guillaume Favreau de l’association MediaKrea, nous a livré un magnifique film de 12 minutes, savamment préparé à partir de 5 heures de rush.

Les acteurs-héros Pétronille, Elvan, Mme Simone, Fatma, Souhila, Zakia, Khedija et Sachin y étaient mis à l’honneur ainsi que les accompagnateurs Stéphane, Isabelle, Laure, Jeanne, Pierre et ma pomme.

Ce fut l’occasion de se remémorer certaines pépites : « Il faut tout aller chercher avec les dents pour survivre », « N’oublie pas de voir les jolies choses de la vie », « Pour se souvenir de qui on est », « On se marie avec les problèmes ? Moi, je veux divorcer ! », « Ce sont les idées de la déprime, ce n’est pas forcément la réalité », « La bouche à l’oreille, ça marche ! », « Ca fait du bien de donner, c’est important de ne pas seulement recevoir/quémander sans rendre ». Comme l’a dit Pierre : « Guillaume a tout capté – l’émotion, les personnalités, le processus et la méthode – ce qui témoigne de la belle intention du réalisateur ».

Ce fut une nouvelle fois l’occasion de confirmer cette belle initiative, « formidable booster de confiance », prise par le PLIE des Sources avec Pierre Blanc-Sahnoun : « On fait de la reconstruction identitaire, ça les remet en route ». En Narrative, la documentation des récits de vie est essentielle pour épaissir les histoires préférées de nos clients. Ce film en est un très bel exemple.

Laissez un Commentaire

Le livre « Narrative Kitchen »

Le coeur de la narrative est le reauthoring, c’est-à-dire l’opportunité d’écrire ou de réécrire son histoire de vie potentiellement saturée par des histoires de problèmes.

Une bonne façon de le faire est d’épaissir une ou des histoires d’identité préférées, de les rendre si puissantes que l’on peut ensuite « laisser entrer les histoires de problèmes qui attendent dehors en claquant des mâchoires depuis le matin » (PBS).

Une bonne histoire préférée est une histoire répétée, amplifiée par son club de vie, sinon elle s’affaiblit, et les histoires de problème, qui sont sorties par la porte la queue entre les jambes, reviennent par la fenêtre la truffe luisante et les crocs acérés. Et contre les histoires de problème, tous les coups sont permis !

J’ai donc utilisé la plateforme BlookUp pour éditer le livre « Narrative Kitchen », suite au billet du même nom. Une façon de continuer les conversations sur le territoire identitaire même après le coaching 🙂

Couverture du livre "Narrative Kitchen"

Je vous livre la quatrième de couverture que Pierre Blanc-Sahnoun (PBS) m’a fait l’honneur de rédiger :

« C’est l’histoire d’un groupe de femmes et d’hommes venus des douze coins de la planète. Afrique du Sud, Turquie, Gabon, Congo, Ile Maurice, Algérie, Tunisie, Maroc, autant de teintes et de paroles bigarrées qui se rencontrent pour s’aider à reconstituer leurs réserves d’espoir. Accompagnés par l’étrange attelage d’une pêcheuse de perles, d’un chasseur de dragons et d’un documentaliste de vies, visités épisodiquement par une sorcière douce, une chercheuse de pourquois, une padawan des bordures et un cultivateur photosensible, ils déroulent au fil des conversations leurs puissantes sagesses de vie, avec l’humble noblesse de ceux qui résistent farouchement au noir et blanc de la vie d’ici. C’est l’histoire d’humains fièrement vivants, envers et contre tout.

Narrative Kitchen est un concentrée de recettes de vie à utiliser dans les moments difficiles et pour garder l’espoir.

Honneur à : Sachin, Pétronille, Elvan, Madame Simone, Fatma, Souhila, Zakia, Khedija.

Remerciements : PLIE des Sources, Stéphane Dubielh, Pierre Blanc-Sahnoun, Laure Maurin, Jeanne Prévosteau, Isabelle Segui et Guillaume Favreau.

Un livre écrit et réalisé par Fabrice Aimetti à partir des chroniques Narrative Kitchen ».

1 Commentaire

Narrative Kitchen

Narrative Kitchen, un concentré de recettes de vie à utiliser dans les moments difficiles et pour garder l’espoir.

C’était aujourd’hui la dernière rencontre du groupe multiculturel « Sagesses de vie », l’occasion de faire une magnifique cérémonie définitionnelle en invitant notamment les mots qui ne se sont pas envolés (Les galériens, Garder l’espoir d’un avenir meilleurLève-toi, La Source des Femmes, L’habit ne fait pas le Prince, Le goût des autres, Un beau bouquet, Maman courage, Quelle est ma vocation ?, Je veux divorcer des problèmes, Reducto).

Exposition

C’était la dernière séquence
C’était la dernière séance
Et le rideau sur la scène est tombé
Et vous allez continuer votre route
Encore plus fort
Vous allez vous entraider.

Acte I

Le groupe m’a apporté beaucoup de bien au moral
Rien que de se dire que demain on a quelque chose à faire
Ca fait énormément de bien.

Le groupe m’a amené la chaleur humaine, le réconfort
J’ai pris conscience des valeurs que je ne soupçonnais pas en moi
J’ai plus de qualités que des Français-Français
J’ai une force de caractère qui fait que
Je peux passer d’une culture à une autre
Je peux passer d’une langue à une autre langue
Je travaille deux à trois fois plus pour cela
Je ne mets pas tous les espoirs dans le même panier
Le plan B m’évite l’humiliation permanente de toujours attendre et demander
J’alerte l’univers que je me suis mis en mouvement
Maintenant c’est moi le Prince
Et je marche sur ma peur.

Le groupe m’a apporté beaucoup de courage,
Vous êtes tous des grands thérapeutes,
Je me sens bien en sortant du groupe,
J’ai pris conscience de mes compétences,
Vous allez me manquer.

Acte II

Après tout ce que tu as traversé
Tu n’as pas été abîmé
Tu es toujours un seigneur
Ne change pas !

Sais-tu que c’est ta personnalité géniale qui fait la différence ?
Est-ce que tu es bien consciente de ça ?
La vie n’est pas une chose raisonnable
C’est totalement déraisonnable de vivre.

A chaque fois que tu racontes tes histoires
Je me dis « Comment fait-elle ? »
Pour résister, sourire, être joyeuse
Comme si tu avais un humour de politesse
Quand je vois ça, j’apprends.

Acte III

Nous ne sommes pas dans le même contexte
Nous ne sommes pas dans la même situation
Mais nous sommes les mêmes humains
Rétrécir les problèmes c’est notre métier de praticien narratif.

L’importance du groupe a fait émerger plus de possibilités
On reçoit des regards différents quand on est pris dans la difficulté
Comme si le groupe permettait de relever la tête
C’est cette force incroyable de l’échange et du partage.

J’ai l’impression d’être au bon endroit
Plein de bonnes énergies
Les regards qu’on se renvoie les uns les autres
On évolue vite tous ensemble.

J’ai fait connaissance de toute la richesse de ce que vous êtes
Vos différences sont des atouts
On ne va pas prendre un chausse-pied
Pour vous faire rentrer dans un moule
Dans lequel vous ne serez pas bien
Vous êtes une richesse pour l’entreprise
Vous n’êtes pas dans l’opposition mais dans l’échange
Dans un cadre qui ne vous demande pas d’abandonner vos valeurs.

J’ai eu dix fois l’occasion de vous connaître
Cette expérience m’a rendu très modeste
Vous êtes magnifiques dans votre courage de vie et dans votre dignité
Cela m’a rappelé mes grands-parents
Chacun d’entre vous m’a donné une leçon.

Dénouement

Vous savez qui vous êtes, pourquoi vous vivez
Et malgré les choix dans les difficultés
Vous êtes restés connectés à ça
Ne vous découragez pas
Je vous dis merci
Très sincèrement, bravo d’être vivants comme vous êtes vivants !

Groupe « Sagesses de vie »

1 Commentaire

Reducto

Rien n’a changé,
C’est une semaine compliquée,
Je ne connais personne,
J’ai perdu confiance en moi.

C’est la grosse Déprime,
Quant elle est là, elle me suggère des idées négatives,
Déprime me dit qu’avoir de l’énergie c’est fatigant,
J’essaye de ne pas l’écouter.

Déprime est venue avec sa meilleure amie Solitude,
Déprime veut m’avoir pour elle toute seule,
Elle veut être ma seule copine,
Je ne la laisse pas amener sa grande soeur Dépression.

Je me suis forcée à sortir,
Du coup, Déprime est restée à la maison,
Quand je rencontre des gens,
J’ai une baguette magique qui rapetisse Déprime.

Groupe « Sagesses de vie »

1 Commentaire

Je veux divorcer des problèmes

Le bonheur s’entretient comme un muscle.
Le bonheur, c’est une façon de regarder les choses.
Le bonheur, c’est la décision de regarder les choses positives.

Ne pas oublier de voir les jolis côtés de la vie.
Continuer à être content de vivre.
Partager des moments gratuits avec ses proches.
Et avoir un petit coup de main de l’univers.

Mais la vie est compliquée.
Nous sommes dans un pays où il faut avoir un ordinateur, une voiture, un téléphone portable, …
Comment fait-on pour se payer le permis ou trouver une voiture ?
Comme tout est prévu pour des gens qui ont des voitures, cela crée un problème de mobilité.
Tout devient un frein à la réinsertion professionnelle.
Finalement, on n’est pas dans des problèmes d’emploi, mais dans des problèmes de vie !

Ce n’est pas évident.
Les problèmes envahissent tout.
Du coup, parfois, on n’en oublie de regarder, de ressentir les petits instants de la vie.
Et on déprime, on ne voit plus que les problèmes, on se marie avec les problèmes.
« Je veux divorcer des problèmes !!! »

Groupe « Sagesses de vie »

1 Commentaire

Quelle est ma vocation ?

Je n’arrive pas à trouver le métier qui correspond à ma personnalité.
Je n’arrive pas à trouver le métier qui correspond à mes connaissances.
Je n’arrive pas à trouver le métier qui correspond à mes compétences.

Je me sens à la croisée des chemins.
Je ne sais pas quelle direction prendre.
Je me demande ce que je veux faire.
Je me demande ce que je vais devenir.
Quelle est ma vocation ?

On a tous des besoins psychologiques.
On peut faire plusieurs métiers qui correspondent aux mêmes besoins.
Les jeunes qui font des études choisissent plus souvent une matière qu’un métier.

Parfois, on a des situations de vie qui nous obligent à réfléchir et agir différemment.
Quand on est dans l’urgence économique, on met sa vocation sur une voie de garage.
C’est donc aussi une question de riche.

Mais c’est aussi ta vocation qui te trouve.
C’est parfois complètement par hasard.
On ne peut pas tout contrôler 🙂

Groupe « Sagesses de vie »

Laissez un Commentaire

Maman courage

Je n’ai plus le choix.
J’ai pris une décision.

J’ai mis mon bébé de 22 mois à la crèche.
C’est sa période d’adaptation.

J’étais ingénieur commercial.
Je vais chercher un travail qui n’est pas mon métier d’origine.

Je vais postuler à des choses que j’ai déjà fait.
J’aurai plus de chances, car l’employeur sera rassuré.

Je pourrai rentrer par la petite porte.
Ce sera ma période d’adaptation.

Je vais commencer à distribuer mon CV autour de chez moi.
Pour éviter de courir à la crèche le matin et le soir.

Je vais arrêter de déprimer et de ne plus voir de gens.
Car si je vois moins de gens, je vais encore plus déprimer.

Je vais briser ce cercle vicieux.
Je vais avancer, bouger et ne pas rester isolée.

J’ai le courage de me remettre en question.
J’ai le courage.

Groupe « Sagesses de vie »

Laissez un Commentaire

Un beau bouquet

C’était la dernière réunion du groupe multiculturel « Sagesses de vie », pause estivale oblige avant la reprise en septembre.

C’était donc l’occasion de célébrer le groupe et d’épaissir l’histoire préférée de chacun de ses membres : « Je proclame à la face du monde ce que je suis ».

Le coach narratif prétend que l’identité est un projet social en constante négociation. Autrement dit, plus il y a de gens qui participent, plus le projet social est puissant.

Le dispositif consiste à partir d’une expérience commune et à travailler sur l’image du groupe. En l’occurrence, le coach narratif a invité chaque personne du groupe à écrire une chose positive qu’elle appréciait sur les autres, en essayant de rester le plus près possible des histoires vécues.

Le coach narratif a ensuite récupéré chaque bout d’histoires concernant une personne et les a assemblé sur une même feuille. Il a pu être influent sur l’ordre des histoires. Cette documentation narrative qui ne réutilise que les mots des participants va venir proposer des histoires préférées qui vont potentiellement venir s’imposer à des histoires dominantes de problème.

Le coach narratif a ensuite lu à chacune des personnes son bouquet d’histoires.

Les réactions de la part du groupe ne se sont pas faites attendre :

Ca fait chaud au coeur,
Je ne vois pas toujours ça en moi-même,
Pendant les moments difficiles,
Quand j’aurai des soucis,
Je le relirai
Pour me souvenir
De ce que je suis.

C’est une question qu’on n’a pas l’habitude de poser aux autres : « Qu’est-ce que tu apprécies chez moi ? ». Cela ne fait pas partie de nos codes culturels. Ce dispositif donne la permission culturelle de recevoir des compliments pour soi de la part d’un groupe. Un beau bouquet d’histoires préférées !

Groupe « Sagesses de vie »

Laissez un Commentaire

Le goût des autres

J’avais un patron très sympathique
J’étais mère célibataire
Lorsque ma fille était malade,
Il me disait : « une maman doit être avec sa fille »
Il me donnait un ordinateur et un téléphone
Pour que je travaille de chez moi.

Il comprenait que l’on ait une vie privée
Il me disait : « Demain, je travaillerai peut-être pour toi,
Il faut toujours être respectueux. »
C’est important d’apprécier tout le monde,
Parce que demain tout peut changer
Si on vit avec l’idée que tout peut changer,
On ne peut pas être malheureux du changement.

En dehors du contenu du travail,
Ce qui compte ce sont les relations avec les autres,
Qui nous construisent,
Ca rend la vie belle, facile et intéressante,
Dans l’isolement, on est sûr d’être malheureux,
C’est en allant vers les autres
Qu’on recommence à exister
Pour les autres, mais aussi pour soi.

Groupe « Sagesses de vie »

Laissez un Commentaire
©  Fabrice Aimetti  •  AIDER LE CLIENT À CONSTRUIRE UNE AUTRE HISTOIRE IDENTITAIRE  •