Skip to content

Mois : octobre 2015

Traducteur de colère

En dehors de toute considération politique, j’aime bien l’idée de cette « externalisation » de la Colère qui se retrouve finalement challengée par Passion, Engagement, Valeur, … alors qu’elle croyait avoir le pouvoir sur la personne et l’assistance, et qui se retrouve contrainte à quitter l’estrade. Je précise que je ne suis évidemment pas d’accord avec la traduction de « Anger Translator » par Traducteur « coléreux » ou « colérique » au début de la vidéo.

Laissez un Commentaire

Externalisation

Cette fois, c’est Marie Rose Lamonica qui nous recevait pour cette septième réunion de la Communauté de Pratiques Narratives. J’avais invité Isabelle Gabas à réitérer son exercice d’externalisation du Burn Out suite à sa conférence « Comment empêcher burn out d’entrer dans votre vie ?« , une véritable pièce en 3 actes dont le titre pourrait être « Aucun de vous n’est à l’abri de mon pouvoir » et qui a été écrite à partir d’histoires vraies. Ca a également été l’occasion de relire la « Déclaration de l’Association Mondiale des Problèmes », une autre superbe documentation qui nous invite à voir les histoires (ici des histoires de problèmes) comme des entités vivantes, qui ont leur propre personnalité, et qui ont le pouvoir d’influencer nos vies. Je remercie Marie Rose, Hélène, Catherine, Christel, Isabelle, Christophe et Isabelle pour cette belle soirée, nous avons eu beaucoup de mal à nous quitter 🙂

En bonus, une très belle renarration de la soirée par Hélène Lagache :

Nous avons fait un rêve, ensemble nous avons rêvé. Sur les pages blanches de la maison colorée de Marie-Rose, Fabrice avec son stylo magique a fait apparaître et disparaître « les problèmes unis contre la vie ». Le burn out nous a frôlé, à peine égratigné, nous l’avons échappé belle, Isabelle était là, debout, droite et souriante, mots contre les crocs du monstre. Nous avons été épargnés, et puis nous avons souri, car à la porte un bruit nous a fait sursauté… Point de dragon dans la nuit noire mais Christel qui nous rejoignait. Nous avons rêvé ensemble et Catherine a imaginé un institut narratif, où chacun pourrait offrir aux identités malmenées un soutien face au chômage, l’épuisement,.. Narrative soirée, avec des narractifs… narrarêveurs…

Support utilisé :

Laissez un Commentaire

Robert Aimetti a disparu

Mon père a 74 ans et a quitté l’hôpital de Ovada (Italie), où il avait été préalablement admis dans le service médical. Nous sommes depuis sans nouvelles. Cette disparition a eu lieu le jeudi 17 septembre 2015, dans la soirée, vers 19h30.

Les gendarmes de Ovada ont été rapidement alertés, ont à leur tour alerté les pompiers, et ont déclenché les opérations de recherche, qui se sont malheureusement révélées infructueuses jusqu’ici.

Robert AimettiIl mesure 1 mètre 61, est mince, porte des lunettes de vue avec des montures sombres et fines. Il n’a pas d’autres signes particuliers. Il parle l’italien avec un peu de difficulté et le français plus facilement. Au moment de sa disparition, il portait un costume bleu, des chaussures en toile noire, et n’avait sur lui ni papier, ni argent.

Mon père souffre de démence sénile, type Alzheimer, diagnostiqué tout récemment. Il souffre également de diabète, traité avec un médicament qu’il ne prend évidemment plus.

Il résidait Via Libarna 196 à Arquata Scrivia, commune de la province de Alessandria dans le Piémont en Italie.

Il a vécu pendant plus de 30 ans en France, à des adresses différentes : Dunkerque, Gérardmer et Revel. Il a pu prendre le train et a même pu repasser en France.

Si vous l’avez vu, contactez-moi au 06 48 64 11 82.

Merci,
Fabrice

Lien Chi l’ha visto – Scomparsi – Robert Aimetti – La scheda

1 Commentaire

Isabelle Gabas : comment empêcher burn out d’entrer dans votre vie ?

J’ai eu le plaisir d’assister à cette conférence interactive de Isabelle Gabas. C’était génial ! Une quinzaine de personnes était présente à la librairie Psy’k & Déclik.

Conférence de Isabelle Gabas

Isabelle a commencé par nous lire en trois fois une lettre du burn out écrite à ses clients, un magnifique exercice d’externalisation inspiré des pratiques narratives. Lorsqu’elle nous a lu cette lettre, le silence régnait, nous entendions uniquement le bruissement léger des ailes du vautour burn out qui tournait en rond au-dessus de nos têtes, sans doute à la recherche d’une proie affaiblie.

Isabelle a ensuite déroulé la présentation suivante, appuyée par de constants exemples et une connaissance approfondie des effets du burn out et de son processus :

  1. Qu’est-ce que le burn out ? Est-ce une maladie professionnelle ?
  2. De quelle manière se manifeste-t-il ?
  3. Quels sont ses signes avant-coureurs ?
  4. Comment savoir si je suis en burn out ?
  5. Je pense être en burn out. Que dois-je faire ?
  6. Comment empêcher le burn out d’entrer dans votre vie ?
  7. Burn out et dépression, est-ce la même chose ?
  8. Quelles sont les causes du burn out ?
  9. Pourquoi ai-je fait un burn out alors que j’ai plus de 30 ans d’expérience ?
  10. Je soupçonne un de mes proches d’être en burn out. Comment le sensibiliser pour l’inciter à consulter ?
  11. Quels accompagnements ?

Isabelle a conclu avec un contre-pied au burn out, qui ne serait pas si puissant, qui pourrait même révéler un cadeau caché, celui d’être une formidable occasion de croissance de l’identité personnelle et professionnelle, un mal pour un bien. De quoi nous laisser réfléchir au rôle de cet étrange et paradoxal messager qui nous murmure une dure leçon de la vie, apprendre à mieux se connaître soi-même et s’écouter.

Je vous renvoie sur son site Aide Burn Out et je vous invite à faire appel aux services de cette professionnelle, psychothérapeute, coach, praticienne narrative et conférencière.

1 Commentaire

©  Fabrice Aimetti  •  AIDER LE CLIENT À CONSTRUIRE UNE AUTRE HISTOIRE IDENTITAIRE  •